Peut-on toujours se garer devant chez soi ?19/08/2017  



Un automobiliste dont le véhicule stationnait sur la voie publique devant l'entrée de son garage avait fait l'objet d'un procès-verbal pour « stationnement gênant d'un véhicule devant l'entrée carrossable d'un immeuble ». Le tribunal de police l'avait relaxé au motif que l'entrée devant laquelle était stationné son véhicule était celle de l'immeuble lui appartenant qui constituait son domicile et ne desservait que son garage. Le juge avait considéré que ce stationnement ne gênait pas le passage des piétons, le trottoir étant laissé libre, mais le cas échéant, seulement celui des véhicules entrant ou sortant de l'immeuble, c'est à dire uniquement les véhicules autorisés à emprunter ce passage par le propriétaire de l'immeuble ou lui appartenant.

Toutefois le jugement est cassé. La Cour de cassation a considéré au contraire que l'infraction de stationnement gênant devant les entrées carrossables des immeubles, était également applicable aux véhicules utilisés par une personne ayant l'usage exclusif de cet accès. Nul ne peut donc stationner devant l'entrée d'un garage.


 Autres articles sur le même sujet :
Immobilier de montagne, ça grimpe avec l’altitude

Le marché immobilier des montagnes savoyardes tiré par les stations de ski de haute altitude.

La « problématique » restitution du dépôt de garantie

La Confédération générale du logement vient de présenter son baromètre annuel des plaintes des usagers du logement (locataires, propriétaires ou copropriétaires). Elle a reçu 2934 demandes et réclamations en 2015, soit 25 % de plus en un an.

Impayés locatifs, la “trêve hivernale” est finie

Après cinq mois d'interruption, avec la “trève hivernale”, les expulsions locatives vont reprendre, ainsi que les coupures d'électricité pour factures impayées.

Faut-il un permis pour reconstruire à l'identique un bâtiment ?

Ce n'est pas parce que, en principe, la loi autorise la reconstruction d'un bâtiment à l'identique dans les dix ans suivant "la destruction ou la démolition", qu'il ne faut pas obtenir un permis de construire, observe la Cour de cassation.

Copropriété : trouble de voisinage, qui est responsable ?

C'est le propriétaire actuel d'un bien immobilier qui est responsable des troubles de voisinage pouvant être occasionnés par des travaux effectués par le précédent propriétaire, rappelle la Cour de cassation.

Les pros de l’immobilier sont confiants

Les professionnels de l'immobilier se disent "optimistes" pour le marché du logement en 2017.