Un outil pour connaître ses rendements locatifs05/08/2017  



Un nouvel outil permet de mieux connaître le marché locatif: l'observatoire des statistiques des locations (OSLO). D'après ses premières données, le loyer médian s'élève à 28,8 €/m2 à Paris, soit un loyer à payer de 1 354 euros, avec un délai de location de 33 jours pour une surface habitable de 49 m2. Alors qu'il faut compter, par exemple, 13,4 €/m2 à Lille, 13,3 €/m2 à Bordeaux et 13€/m2 à Lyon. 

L'observatoire indique les rentabilités locatives brutes de quelques communes : 
Paris 3,4%
Lyon 4,4% 
Nantes 4,5% 
Ajaccio 4,6% 
Strasbourg 5,0% 
Bordeaux 5,0% 
Toulouse 5,0% 
Marseille 5,5% 
Lille 5,5% 
Rennes 6,0% 
Orléans 6,1% 
Rouen 6,2% 
Dijon 6,3% 


 Autres articles sur le même sujet :
Le marché locatif en 2015

Selon l’Observatoire LocService 2016, qui analyse le marché locatif français, globalement, en 2015, la surface moyenne des logements loués en France correspondait à 47 m² pour un loyer moyen de 624 € par mois, charges comprises. Soit 10 € de plus qu’en 2014.

L’investissement locatif reste un placement sûr

L’investissement dans l’immobilier locatif reste un placement sûr pour les Français, selon l’Observatoire UFF-IFOP de la clientèle patrimoniale.

Le marché locatif se raffermit

Selon la dernière note de conjoncture de l’observatoire Clameur, depuis le début de l’année 2015, la reprise d’activité du marché locatif privé se renforce.

Pourquoi les Français boudent les prêts à taux variables ?

Selon l’Observatoire du Crédit Logement CSA, la baisse des taux soutient toujours la reprise des marchés immobiliers et n’a pas été contrariée par la remontée des taux longs, la volonté des banques de redynamiser la demande restant intacte.

Pas d’aides pour les logements indécents

Un décret du 18 février 2015 empêche désormais les propriétaires proposant à la location des logements indécents de toucher les allocations logement.

Location en meublée : quelle fiscalité choisir ?

Selon le spécialiste de la location en meublée Lodgis, la déclaration au régime réel des revenus issus de la location meublée permet des économies d’impôts considérables dans 85% des cas, puisqu’il est même possible d’être exonéré pendant une dizaine d’années.