Epargne : Les Français dépriment en juillet05/08/2017  



Après deux mois de hausse, l'indice de confiance des ménages, calculé par l'INSEE, recule de 4 points en juillet (104).  Il reste néanmoins au-dessus de sa moyenne de longue période (100). L'Insee remarque surtout une nette dégradation de l'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle, tant passée (- 3 points) que future (- 6 points). Constat identique quant à leur capacité d'épargne : - 2 points pour leur capacité actuelle et - 4 points sur leur capacité future. Cependant, la part de ménages estimant qu'il est opportun d'épargner progresse encore un peu (+ 2  points). Par ailleurs, les Français se montrent nettement moins optimistes sur le niveau de vie futur (- 11 points). Leurs craintes vis-à-vis du chômage s'accroissent un peu et ils sont plus nombreux à anticiper une reprise de l'inflation.


 Autres articles sur le même sujet :
Baisses des dépenses des ménages

Selon l'Insee, au mois de novembre 2015, les dépenses des ménages en énergie se sont nettement repliées à -5,6% alors que l’on observait le mois précédent une hausse de 2,2%.

Les ménages confiants dans leur capacité d’épargne

En novembre 2015, la confiance des ménages est stable. L'indicateur qui la synthétise se maintient à 96, un niveau inférieur à sa moyenne de longue période (100).

Les Français tapent dans leur tirelire

Après un mois de décembre dans le vert, le livret A et le livret de développement durable renouent avec une collecte nette négative en janvier, selon le tableau de bord mensuel de la Caisse des dépôts.

Le moral des ménages continue de s'améliorer

L'indicateur de l'INSEE qui synthétise la confiance des ménages a gagné 1 point en mars, après les 2 points de progression observés en février.

La confiance des ménages se replie

En février 2016, la confiance des ménages diminue. On note une légère baisse pour la situation financière et une stabilité pour l’épargne.

La baisse des prix de l’immobilier pèse sur le patrimoine des ménages

Fin 2014, le patrimoine des ménages s’établit à 10 334 milliards d’euros, soit près de huit fois leur revenu disponible net. Il est quasi stable en 2014 après deux années de faible croissance (+ 0,2 % après + 1,1 % en 2013 et + 1,4 % en 2012, le recul du patrimoine non financier étant compensé par la croissance du patrimoine financier.