Niche fiscale préservée04/07/2016  



Lors de la présentation, vendredi 1er juillet, de nouvelles mesures visant à encourager la construction de bâtiments sobres en consommation d'énergie, Ségolène Royal, ministre de l'environnement, et Emmanuelle Cosse, ministre du logement, ont annoncé que le crédit d'impôt pour la transition énergétique sera reconduit en 2017. Pour rappel, la loi de finances pour 2016 avait déjà prolongé l'avantage fiscal d'un an.


 Autres articles sur le même sujet :
Travaux et CITE, mode d’emploi

L'administration fiscale apporte des précisions sur le crédit d'impôt pour la transition énergétique en vigueur jusqu'au 31 décembre 2017.

Les résidences secondaires n’ont pas le droit de CITE

Pas de crédit d'impôt transition énergétique pour les résidences secondaires ou les investissements locatifs.

Qui a le droit au CITE ?

Le conduit d’un poêle à bois ouvre droit au crédit d’impôt transition énergétique (CITE).

Le cumul sans condition de ressources du CITE et de l'éco-PTZ remis en question

Lors de l'examen de la première partie du projet de loi de finances pour 2017, les députés ont maintenu, contre l'avis du gouvernement, la condition de ressources à laquelle est subordonnée la possibilité de cumuler le crédit d'impôt transition énergétique (CITE) avec l’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ).

Un bonus-malus énergétique pour les immeubles

Le ministre de la Transition énergétique envisage notamment de créer un bonus-malus en fonction de la qualité de l'isolation et du chauffage.

Les équipements éligibles au CITE précisés

La loi de finances pour 2015 a aménagé le crédit d'impôt sur le revenu qui peut être octroyé au titre des travaux d'économies d'énergie dans la résidence principale (ou crédit d'impôt en faveur de la transition énergétique - CITE).