Le taux du PEL « anormalement élevé » baisse18/01/2016  



Le ministre des finances, Michel Sapin, a annoncé le maintien de la rémunération du Livret A à 0,75 % et la baisse du taux des plans d’épargne logement (PEL) qui seront ouverts à compter du 1er février à 1,5 %, contre 2,0 % jusqu’à présent. Dans un communiqué, il explique avoir suivi les recommandations en ce sens du gouverneur de la Banque de France, alors que la formule de calcul du Livret A, qui tient compte du niveau de l’inflation et des taux du marché monétaire aurait conduit à l’abaisser à 0,50 %. « Nous maintenons le rendement du Livret A, qui est le placement de référence des Français et nous avons décidé de baisser le taux des nouveaux PEL qui seront ouverts à compter du 1er février. Un taux plus bas, c’est l’assurance de pouvoir emprunter moins cher », a-t-il dit.
A 1,5 %, le niveau de rémunération du PEL est « cohérent avec celui des autres produits d’épargne existant sur le marché ainsi qu’avec la durée d’immobilisation de l’épargne (quatre ans en règle générale pour le PEL, contre par exemple huit ans pour l’assurance-vie) », souligne Michel Sapin. Le taux d’intérêt maximal facturé par les banques aux épargnants choisissant d’emprunter dans le cadre du PEL, à l’issue de la phase d’épargne, sera en conséquence abaissé de 3,20 % à 2,70 %, ajoute-t-il.


 Autres articles sur le même sujet :
Les Français épargnent trop !

Le taux d'épargne des Français de nouveau en hausse, à 15.50% de leurs revenus.

La baisse des taux du Livret A n’est pas finie

Le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a plaidé lundi en faveur d'une baisse de la rémunération du Livret A, dont le taux doit être révisé le 1er août.

Les taux des dépôts à plus de deux ans est bien supérieur aux taux de marché

Le taux moyen des dépôts à plus de 2 ans demeure à un niveau élevé et est en faible baisse en janvier 2016 (2,59 %, après 2,63 % en décembre 2015)

Epargne des ménages : accalmie pour le PEL

Dans sa dernière note de conjoncture sur l'épargne des ménages, la Banque de France constate un ralentissement des dépôts sur les plans d'épargne-logement au cours du deuxième trimestre 2015.

Ruée sur le PEL

Jusqu’à la fin du mois de janvier, les épargnants pouvaient encore ouvrir un Plan d’épargne logement (PEL) au taux de 2,5% (brut) avant son abaissement à 2%. Très relayée par les banques elles-mêmes, l’opportunité a été saisie par de nombreux Français.

Les performances des placements à l’essai

L'Institut de l'Epargne Immobilière et Foncière (IEIF) vient de publier son étude annuelle sur la performance des placements sur courte, moyenne et longue période, comparant les performances de l’immobilier sous toutes ses formes.