Des prix au m² qui ne baisseront plus12/10/2015  



Ainsi, si les prix poursuivent leur baisse sur tout le territoire, celle-ci a tendance à se ralentir pour aller vers la stabilisation. En effet, les prix ont fortement baissé ces quatre dernières années : ils s’acheminent vers la stabilisation, le marché corrige ses excès.
À Paris, où le marché est plus tendu, et où la demande reste supérieure à l’offre, on note une légère augmentation des prix, qui augmentent de 0.9 % sur un an (+0.4 % sur trois mois). Comme toutes les villes présentant un fort pouvoir d’attraction et une pénurie de logements, la capitale voit ses prix augmenter. Néanmoins, le phénomène parisien cache une réalité se confirme en 2015 : les acheteurs parisiens se détournent des biens à « défaut », qui sont fortement négociés, pour privilégier les biens de qualité, augmentant ainsi le montant de leur acquisition. Ainsi, si le prix moyen de vente stagne en France, il augmente à Paris de 13 % au troisième trimestre, illustrant l’évolution de la qualité des biens achetés. Il s’agit donc d’une évolution des prix en trompe-l’œil.

 

 


 Autres articles sur le même sujet :
La baisse des prix de l’immobilier s’atténue

Au troisième trimestre 2015, la baisse sur un an des prix des logements s'atténue.

Les Français plébiscitent l’immobilier

La dernière enquête du réseau Guy Hoquet confirme l’engouement des Français pour l’immobilier.

Marché immobilier : le palmarès des 10 grandes villes où les prix baissent le plus

Au 3ème trimestre, Guy Hoquet l’Immobilier observe une tendance forte : alors qu’à l’échelle du territoire, la baisse des prix reste modérée, certaines grandes villes enregistrent une chute plus importante, allant jusqu’à 10%.

Immobilier de bureau : Transactions locatives en hausse

Selon Immostat, après une certaine stabilité depuis le premier trimestre 2015, le niveau moyen des mesures d’accompagnement des transactions locatives de bureaux en Ile-de-France enregistre une progression au dernier trimestre 2015 pour atteindre 21,5% (+1,0 point par rapport au trimestre précédent).

Immobilier : Une belle année 2015

Selon le réseau Guy Hoquet, le marché immobilier de l'ancien a bouclé une belle année 2015 en enregistrant une croissance des transactions à deux chiffres grâce à des taux de crédit historiquement bas.

Prix des logements : la baisse continue

Les prix des logements anciens ont baissé de 0,6 % au deuxième trimestre en France, après une baisse de 0,2 % au premier trimestre, selon l'indice Notaires-Insee.